Les micromondes de programmation : état de l’art

Fahima DJELIL, Université de Haute-Alsace, UHA 4.0, LMIA, 68200 Mulhouse, France

Ce papier contribue à la définition des micromondes de programmation en s’intéressant à la genèse des micromondes, en général, et à leur rapport avec la programmation, en particulier. Nous définissons les micromondes de programmation en les présentant comme des systèmes de représentation transitionnels. Ils présentent la propriété de représenter des concepts de programmation formels au moyen d’objets dits « transitionnels », car ils permettent à l’apprenant d’accéder à ces concepts de programmation en manipulant des objets concrets avec lesquels ils sont sémantiquement liés.This paper contributes to the definition of programming microworlds while focusing on the microworlds’ genesis, in general, and on their relation to programming, in particular. We define programming microworlds as transitional representation systems. They have the property to represent formal programming concepts by means of objects called “transitional”, since they provide the learner with the ability to understand the programming concepts by manipulating concrete objects to which they are semantically linked.
Micromondes de programmation, Didactique de l’informatiqueProgramming microworlds, Computer Science Education