Retours d'expériences menées en classe

Sylvie Bernard (collège Lambersart)

  • jeu de Nim en groupe de 4 avec une classe de 6ième (28)
  • 2 binômes jouant l'un contre l'autre, devant expliquer la stratégie qu'ils ont appliqué
  • idem avec une 2ième classe.
  • essayer de retracer la démarche permettant d'arriver à la stratégie. Retrait du tas d'allumettes et rédaction de la stratégie sur une fiche. Plus d'explications avec cette seconde groupe. Production d'un schéma d'un déroulement d'une partie pour un groupe :)
  • ⇒ difficile d'expliquer pourquoi il fallait qu'il ne reste que 4 allumettes à la fin.
  • ⇒ élèves bien motivés (“à fond dedans”)
  • ⇒ importance d'exprimer de manière non ambigu
  • ⇒ problème du français pas évident du tout
  • activité similaire menée par Freddy Devienne (collège Mermoz à Faches) en AP (12 à 14) avec des 6ième travaillant en binôme. Retour à l'oral pour la présentation des stratégies.

Isabelle Laurent (collège Boris Vian)

  • géo-tortue (site IREM Paris Nord)
  • classe de 4ième (REP+ avec une classe de 20 et un élève par machine), les triangles rectangles (isocèles) avec géo-tortue
  • élèves cherchent et farfouillent, mais nécessité de donner les solutions à la fin, la plupart n'aboutissant pas
  • essai avec Scratch, reproduire l'esprit de géo-tortue
  • test réalisé en début d'année, bien mieux fonctionné !
  • calcul de l'hypothénuse avec Scratch est complexe (tout mettre dans les bulles, attention aux priorités
  • ⇒ création d'un petit jeu, le chat doit calculer l'hypoténuse. le chat demande 2 côtés et il calcule l'hypothénuse
  • ⇒ essai du programme devant l'ensemble de la classe
  • ⇒ ensuite, réalisation de ce programme par les élèves (1h en tout en salle informatique en classe complète)
  • Scratch choisissait ses mesures et on devait calculer l'hypoténuse et le chat disait si le résultat était bon ou pas.
  • ⇒ élèves apprécient Scratch (plus difficile avec géo-tortue)

Madeleine Douai (Collège ? à Dunkerque) avec binôme de professeurs

  • préparation pendant les vacances l'année passée
  • avec des 6ime/5ième volontaires puis des 4ième/3ième
  • un peu dur avec les 6ième/5ième ⇒ labyrinthe+balle de ping-pong
  • figures géométriques
  • idem avec 4ième/3ième
  • ⇒ exemple à l'écran (20 élèves, 1 par poste)
  • ⇒ 2 professeurs + 1 stagiaire au niveau de l'encadrement

Henri Pélerin (collège Dewaele) - 6ième hour of code puis avec des 4ième (30 élèves, 1 encadrant, et 1 par machine) - vidéo projetée en classe avant d'aller en salle machine - activité réalisée sur 1h, star wars, minecraft, reine des neiges - pris par le jeu (compétition entre - certains élèves en difficulté se sont vraiment appropriés l'activité et ont tutoré (mais très scolaire un peu déstabilisé, cherche à résoudre absolument alors que d'autres zappent) (lié à la culture du jeu ? ⇒ comportements différents entre filles et garçons: garçons plus compétiteur) - reine des neiges pour les maths (constructions géométriques), plus difficile que Minecraft. ⇒ étape préalable à Scratch

Isabelle Vitse (même collège)

  • ⇒ 5ième élèves presque SEGPA + 3 classes
  • fabriquer des étoiles avec la reine des neiges:
    1. internet
    2. studio.code.org
    3. parcours reine des neiges
    4. vous ne visionnez pas la vidéo
  • ⇒ on a fait un algorithme pour que chacun puisse y accéder
  • ⇒ d'autres exemples ? “recette de cuisine !”, “programme de géométrie” notion d'algorithme
  • imposé la reine des neiges comme seul parcours
  • difficulté de lecture: zappent les consignes et indices … du coup en difficulté (piste: lecture des consignes par synthèse vocale)
  • ⇒ possibiltié d'utiliser sans Internet ⇒ cf. ludicode !
  • les 3/4 ont accroché, pas trouvé de différences filles/garçons
  • ⇒ jeter un oeil au programme derrière
  • ⇒ intérêt de voir l'ensemble du programme JS (tronqué sur studio.code.org)

Yoann Roger (Calmette Wasquehal)

  • prof de techno
  • comment faire interagir mon programme avec l'extérieur
  • hour of code en 1h, classe complète un ordi par élève, 6/5/4ième
  • ⇒ tout le monde accroche sauf 2 élèves en retrait aussi sur d'autres matières
  • pouvoir créer des déplacements d'un programme sous Scratch (soit les 4 directions en absolues, soit orientation relative)
  • ⇒ demander à faire des interactions avec un 2ième objet sur l'écran (récupérer une clé) (notion d'alternative)
  • partie suivante: interface automate avec Groomy (capteurs/actionneurs) qui est interfaçable avec Scratch
  • ⇒ il existe aussi http://www.phratch.com/jetstorm pour les LEGO Mindstorm

Bellach Taoufik (St Joseph Wattrelos)

  • jeu des gobelets avec des figures à réaliser
  • des programmeurs restent en salle, les robots s'entraînent avec les gobelets
  • 2 séances:
    1. prise en main
    2. fonction (mais faire labyrinthe classique sous studio en préalable)
  • ⇒ des élèves ne veulent pas utiliser le bloc répéter/sinon, et font l'ensemble du programme sans répétition (car ils veulent finir)
  • ⇒ il faudrait détecter ces situations et les empêcher de valider les niveaux (mais pas tout les points) cf. ludicode avec analyse

de l'AST

  • un programmeur et un robot: les robots détectent les bugs.
  • à la 2ième séance, ils ont pu tenir les 2 rôles et ont leur donne un exercice à faire avec et sans fonction (“compactage”)
  • 3 séances avec des 5ième et des 4ième, 2 classes seul et 1 classe à deux (détection plus facile des erreurs dans les algos des élèves).
  • ⇒ intérêt de la manipulation manuelle, intrigué par le fait que l'on ne fait plus les maths, on découvre autre chose

Sandrine Vasseur (St Joseph)

  • crêpière psychorigide- 4ième et 20 élèves (les autres en euro)
  • avec des fiches cartonnées, répartis par groupe de 3
  • tas de plaquettes en désordre, les réordonner par taille, une face unie et l'autre hachurée
  • seulement une opération, en reconnaissant les tailles des différentes plaquettes,
  • intuitivement bcp ont trouvé la solution, je remélangeai et faisait en parallèle la résolution de deux tas simultanément, doit marcher quelque soit la situation de départ
  • retranscrire ce que vous avez fait: difficulté d'écrire, de formaliser
  • certains groupes ont trouvé la stratégie à mettre en place,
  • tentative de rédaction de l'algo de façon collective
    1. commande 1 = je repère la plus grande
    2. commande 2 = je retourne le tas …
    3. très vite, séquences qui se répètent (redondances !)
    4. introduction de la notion de répétition.

Martine Giraud (Collège Monod, Mesquin)

  • Scratch en 6ième (studio.code parcours artiste) par groupe de 2
  • activité LEGO: les élèves devaient d'abord reconstruire l'objet et ensuite noter les instructions pour l'autre groupe
  • ⇒ problème: cela marchait tout le temps (application en ne tenant pas compte de ce qui est écrit !)
  • 24 en classe entière
  • jeu dont vous êtes le héros, non orienté, répétition + puis personnage orienté (1h en groupe de 4, 2 groupes ont commencé).

dessins de polygones réguliers ? (pas eu le temps de présenter)